Tunis : La cellule démantelée en Tunisie était islamiste

Actualités dans le monde, Débats politiques et économiques intérieurs et internationaux - Opposition - Partis politiques - Leaders politique - Pouvoirs économiques.
Avatar du membre
Angelotin
Lieutenant Virtuel
Lieutenant Virtuel
Messages : 3419
Enregistré le : dim. 19 févr. 2012 05:12
Status : Hors ligne

Re: Tunisie: un islamiste radical tué ...

Message non lu par Angelotin »

Commettre un meurtre avec le Coran la blague et vous comme des blaireaux vous y croyez :p
On y crois pas! On le constate!
Les appels aux meurtres et leurs applications sont là pour confirmer les faits.

Coran 9 : 5
« Une fois passés les mois sacrés, tuez les incroyants où que vous les trouviez. Prenez-les, assiégez-les, dressez-leur des embuscades. S’ils se repentent, font la prière, acquittent l’aumône, laissez-leur le champ libre, car Dieu pardonne, il a pitié. »
Les islamistes tunisiens Appellent au meurtre des autres tunisiens
http://www.youtube.com/watch?v=QTEE1tzFPF4

Tu crois à tes propres mensonges!


Ni Dieu, Ni Maitre. Athéisme naturaliste et humaniste. l'auto gestion comme forme politique. L'écologie pour nous sauver. La vie comme une romance gothique!.
"Vous n'avez pas besoin de religion pour justifier l'amour, mais c'est le meilleur outil jamais inventé pour justifier la haine."

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21935
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Twitter : Paradis d'Allah au milieu des houris
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Tunisie: un islamiste radical tué ...

Message non lu par yacoub »

Papayou a écrit :Ton paradis c'est un bordel de luxe en fait

ben même pas tu vois, parce qu'un bon miel bio ça va chercher dans les quoi ?... 5 euros, une bouteille de vin, on va prendre un bon truc, pas la piquette du clodo du coin, on mets 15 euros ? Le litre de lait : 1 euro... Bon de l'eau qui pue pas y en a au robinet, on prend la carafe... Ca te fait la soirée au paradis à 20 euros... 25 euros avec le pourboire...

J'ai connu des soirées plus chères 8)
:super:
:lollol
on ne paye ni un dinar ni un dirham au paradis d'Allah, tout est gratos.
Mahomerde l'assure.

Maried
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5882
Enregistré le : mer. 2 sept. 2009 15:19
Status : Hors ligne

Re: Tunisie: un islamiste radical tué ...

Message non lu par Maried »

Tunisie: Ancien terroriste, grâcié en 2011, Tarek Maaroufi se convertit à la politiqueNews, Politique |

--------------------------------------------------------------------------------

Dans la Tunisie post-révolutionnaire, il fait bon de se repentir car avec l’avènement de la révolution du 14 janvier et l’émergence d’une nouvelle forme d’islamisme qui semble faire le lit des plus radicaux -un rappeur sévèrement condamné à deux ans de prison ferme pour avoir diffusé une chanson jugée, certes, insultante pour l’institution sécuritaire et une clémence à l’égard de ceux qui en s’attaquant au symbole d’une représentation diplomatique officielle s’en prennent également à la sûreté de l’Etat- le salut demeure une option plausible pour les anciens terroristes. Quel salut lorsque on apprend que Tarek Maaroufi, islamiste tunisien, condamné en Belgique pour faits terroristes et déchu de sa nationalité belge pense se convertir à la politique.

Gracié en 2011 par la Tunisie, Tarek Maaroufi s’élève au dessus de sa véritable nature et assure, dans un entretien au quotidien belge, le soir, avoir tourné le dos au terrorisme.

Tout en se disant respectueux du mouvement Ennahdha qualifié d’ « islamiste modéré », Tarek Maaroufi envisage, toutefois, de se présenter sous sa propre bannière aux prochaines élections législatives et esquisse son intention de former un nouveau parti de centre, un centre qui oscille entre les modérés d’Ennahdha et les radicaux d’Ansar Chariaa et qui a pour but de « fédérer tous les tunisiens », comme le martèle Maaroufi.

Banni et condamné à 56 ans de prison sous Ben Ali, Tarek Maaroufi circule librement sous le nouveau régime.

Image
"Qui n'empêche pas le mal le favorise"
Cicéron
_________________________________________________
ImageImageImage
ImageImage

Avatar du membre
potiche
Soldat Virtuel 1ere
Soldat Virtuel 1ere
Messages : 109
Enregistré le : mer. 27 nov. 2013 14:06
Twitter : dtc
Status : Hors ligne

de quoi redonner le sourire une filière démantelée

Message non lu par potiche »

une filiere d'acheminement de combattants vers la syrie démantelée à Bruxelles , ils recrutaient en amadouant les personnes via une distributions de repas . En espérant que d'autres réseaux vont sauter de la même manière

http://www.lemonde.fr/europe/article/20 ... _3214.html
La musique, la plus belle religion du monde où on ne menace et ne promet. Minou Drouet (Extrait de Arbre mon ami)

Avatar du membre
OLD
Status : Hors ligne

Re: de quoi redonner le sourire une filière démantelée

Message non lu par OLD »

Oui c'est bien, mais combien de djihadiste passe à travers les mailles du filet, ca me fait penser au filière de drogue.

Avatar du membre
BarbieTurik
Status : Hors ligne

Re: de quoi redonner le sourire une filière démantelée

Message non lu par BarbieTurik »

Profiter des faibles qui ont faim, décidément ils ne savent faire que ça, c'est immonde.
Les djihadistes sont toujours des pauvres bougres sans beaucoup de chance dans la vie à qui on instille de la haine: s'ils sont pauvres, s'il galèrent dans la vie, c'est la faute des juifs et de Assad. n'importe quoi.
Et bien sûr la misère sexuelle de certains exploitée avec la promesse des 72 houris.

Ca existe un cadre supérieur, un avocat, un médecin qui devient djihadiste?

Avatar du membre
Georges
Général de division Virtuel
Général de division Virtuel
Messages : 7078
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Status : Hors ligne

Re: Tunis : La cellule démantelée en Tunisie était islamiste

Message non lu par Georges »

Mort d’Abou Iyadh, figure du djihadisme tunisien, l’un des derniers à avoir fréquenté Ben Laden

Âgé de 55 ans, il avait fondé Ansar Al-Charia, un groupe proche d’Al-Qaida accusé d’avoir fait assassiner deux figures de la gauche tunisienne en 2013.

Le chef djihadiste Abou Iyadh, en mai 2012 à Kairouan, en Tunisie.

Image
© Fournis par Le Monde Le chef djihadiste Abou Iyadh, en mai 2012 à Kairouan, en Tunisie.

Dans un enregistrement daté de fin février, le chef d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), Abdelmalek Droudekel, confirme la mort de l’une des principales figures djihadistes tunisiennes : Seifallah Ben Hassine, alias Abou Iyadh, ainsi que plusieurs commandants d’AQMI, dont Djamel Okacha, alias Yahia Abou Hamman. Ce dernier, mort le 21 février 2019 après une opération héliportée des forces françaises, était considéré comme le numéro 2 du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), alliance djihadiste liée à Al-Qaida.


De son vrai nom Seifallah Ben Hassine, Abou Iyadh est le fondateur d’Ansar Al-Charia, un groupe djihadiste tunisien proche d’Al-Qaida, accusé d’avoir orchestré en 2013 les assassinats de deux figures de la gauche tunisienne, Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, ainsi que des attaques contre les forces de sécurité. Il est également considéré comme l’organisateur de l’attaque, par des membres de son groupe, de l’ambassade des Etats-Unis à Tunis en septembre 2012, avant une longue plongée dans la clandestinité.
Amnistie générale

Vieux routier de l’islam radical tunisien, Seifallah Ben Hassine, 55 ans, avait rejoint jeune le Mouvement de la tendance islamique, qui a ensuite donné naissance au parti Ennahda. Traqué par la police, il avait fuit le pays vers le Royaume-Uni avant de répondre à l’appel du djihad afghan à la fin des années 1980. C’est là qu’il rencontre Oussama Ben Laden, le fondateur d’Al-Qaida, et participe à la fondation du Groupe combattant tunisien (GCT). Le GCT est suspecté d’avoir organisé l’attentat perpétré par deux faux journalistes tunisiens qui a coûté la vie au commandant afghan Ahmad Shah Massoud le 9 septembre 2001, deux jours avant les attaques du World Trade Center et du Pentagone.

Arrêté en Turquie en 2003, le djihadiste est extradé vers la Tunisie, où un tribunal militaire le condamne à quarante-trois ans de prison avant de bénéficier de l’amnistie générale décrétée en février 2011, moins d’un mois après la révolution tunisienne. Il fonde dans la foulée le groupe Ansar Al-Charia avec l’idéologue aveugle Al-Khatib Al-Idrissi, l’un des fondateurs du courant salafiste dans le pays. Profitant du laxisme des forces de sécurité et du gouvernement alors dirigé par Ennahda, Ansar Al-Charia s’impose comme la principale mouvance de l’islamisme radicale en Tunisie et sera à l’origine du départ de milliers de jeunes combattants vers la Libye et la Syrie.
"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928

https://www.facebook.com/georges.hulot.18

Répondre