Anna Karina

Toutes les cultures - les dialectes et les langues du monde - se rencontrer et découvrir les autres - proposer ses services. Annuaires et liens - blogs et forums à découvrir ou à dénoncer.
Avatar du membre
Georges
Général de division Virtuel
Général de division Virtuel
Messages : 7078
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Status : Hors ligne

Anna Karina

Message non lu par Georges »

Image


L’actrice Anna Karina, icône de la Nouvelle Vague, est morte à l’âge de 79 ans

On a appris ce dimanche matin le décès de l’actrice française Anna Karina, à l’âge de 79 ans, des suites d’un cancer.
Anna Karina, ici le 8 mai 2018.
Anna Karina, ici le 8 mai 2018. | PHOTO : LOIC VENANCE / AFP

Anna Karina s’est éteinte samedi 14 décembre en début d’après-midi, à Paris, à l’âge de 79 ans, a annoncé ce dimanche son agent à l’Agence France Presse. Elle a succombé à un cancer.

L’actrice française d’origine danoise (Hanne Karin Bayer, de son vrai nom) a marqué le cinéma français avec ses rôles dans les films de Jean-Luc Godard, son compagnon dans les années 1960. Icône de la Nouvelle Vague, l’actrice brune au visage pâle dévoré par de grands yeux bleu-gris a tourné sept longs-métrages avec lui, dont Pierrot le fou et Alphaville.

À l’époque, elle tourne aussi pour Agnès Varda, Roger Vadim, Jean Aurel et Jacques Rivette. Elle a également eu une carrière de chanteuse, notamment aux côtés de Serge Gainsbourg et de Philippe Katerine.

Ci-dessous, le message de son agent Laurent Balandras, posté sur sa page Facebook officielle :

« Le cinéma français perd l’une de ses légendes »

« Aujourd’hui, le cinéma français est orphelin. Il perd l’une de ses légendes », a tweeté le ministre de la Culture Franck Riester.

Dans la mémoire des cinéphiles, Anna Karina gardera l’image d’une ingénue libertaire, en particulier avec cette réplique culte : « Qu’est-ce que j’peux faire ? J’sais pas quoi faire… » (Pierrot le fou, 1965).

« Goodbye beautiful Anna (Au revoir belle Anna) », a réagi la chanteuse Jane Birkin, dans un message transmis à l’AFP.

« Sa vie de cinéma s’est confondue beaucoup avec la nôtre », a tweeté le président du festival de Cannes, Pierre Lescure, selon qui « son sourire nous dit de vivre toutes les émotions possibles ».

« On retiendra sa douce grâce d’amoureuse mélancolique », a réagi l’ancien patron du prestigieux festival, Gilles Jacob, également sur Twitter. La Cinémathèque française a, elle, fait part de son « immense tristesse ».
Coco Chanel, Godard, Brialy

Anna Karina, née le 22 septembre 1940 à Solbjerg, au Danemark, a commencé sa carrière comme mannequin, jouant dans des publicités et courts-métrages, chantant dans des cabarets danois. D’une enfance au Danemark ballottée entre une mère distante, une grand-mère décédée trop tôt et un grand-père adoré, elle gardera tout au long de sa vie une fragilité à fleur de peau.

À seulement 17 ans, elle quitte son pays pour la France et débarque en stop à Paris avec l’intention de devenir actrice. Elle y rencontre Coco Chanel, qui lui trouvera son nom de scène, Anna Karina. La jeune actrice pose pour des photos dans le magazine Elle et est à cette époque repérée par Jean-Luc Godard, alors journaliste aux Cahiers du cinéma. Ils se marient en 1961.
[Anna Karina ici aux côtés de Jean-Luc Godard, en 1963.]
Anna Karina ici aux côtés de Jean-Luc Godard, en 1963. | PHOTO : ARCHIVES AFP / UPI / STR

Elle devient l’égérie du réalisateur de la Nouvelle Vague, et tournera aussi pour Luchino Visconti dans L’Étranger (aux côtés de Marcello Mastroianni), George Cukor, Volker Schlöndorff, Rainer Werner Fassbinder…

En 1967, Anna Karina est l’héroïne de la seule comédie musicale signée par Serge Gainsbourg, Anna, téléfilm réalisé par Pierre Koralnik, dans lequel elle joue aux côtés de Jean-Claude Brialy et Serge Gainsbourg. Elle rencontre un grand succès avec sa chanson Sous le soleil exactement, tirée du téléfilm.

Cinéma, théâtre, romans, chansons

La carrière d’Anna Karina se partagera tout au long de sa vie entre cinéma, théâtre, écriture de romans et de chansons. En 1973, elle fait ses débuts de réalisatrice avec Vivre ensemble dans lequel elle joue également. En 1982, elle donne la réplique à Ava Gardner et Anthony Quinn dans Regina Roma de Jean-Yves Prat. Elle écrit, chante et joue également dans La Dernière Chanson (Last Song) en 1987, film tourné par le réalisateur américain Dennis Berry, son quatrième époux. La même année, le film d’Alain Maline lui vaut son unique nomination à la Cérémonie des César.

Elle joue en 1994 dans le film Haut bas fragile qui lui permet de retrouver Jacques Rivette, vingt ans après La Religieuse, puis elle partage l’affiche avec la jeune Marion Cotillard dans Chloé de Dennis Berry en 1996.

Anna Karina présente en 2009 la version restaurée de Pierrot le fou au Festival de Cannes et accompagne la ressortie du film dans plusieurs pays, notamment aux États-Unis en 2016.

Au début des années 2010, elle entreprend l’adaptation des contes d’Andersen en comédies musicales pour jeune public. En 2013, elle assiste aux représentations de la comédie musicale Anna de Serge Gainsbourg et Pierre Koralnik, adaptée sur la scène du théâtre du Rond-Point à Paris. En 2017, son mari Dennis Berry lui consacre un documentaire Anna Karina, souviens-toi.


"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928

https://www.facebook.com/georges.hulot.18

Avatar du membre
marmhonie
Police Militaire Virtuel
Police Militaire Virtuel
Messages : 874
Enregistré le : dim. 29 janv. 2017 22:30
Status : Hors ligne

Re: Anna Karina

Message non lu par marmhonie »

La relève dans le cinéma français devenu international est assurée. Une surprenante actrice vraiment célèbre s'en est allée.
Image
(on clique sur la signature)

Répondre