Le carcan de la langue arabe

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
spin
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1941
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2010 13:51
Twitter : France, sud-est
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Le carcan de la langue arabe

Message non lu par spin »

marmhonie a écrit :
mar. 3 mars 2020 14:31
Vous citez bien du wikipedia sans le signaler.
Ce n'est pas une propriété de Wikipedia. N'importe quel ouvrage sérieux sur le régime de Mussolini dira la même chose. Et je persiste à dire qu'il ne faut pas dévaluer les termes "totalitaire" et "totalitarisme", parce qu'alors ils risquent de n'avoir bientôt plus aucune force face au vrai "troisième totalitarisme" qui nous pend au nez.


De quel droit refuserions-nous de faire usage du plus grand don de Dieu ? N'est-ce pas un formidable blasphème que de croire contre la raison ? (Vivekananda)
http://daruc.pagesperso-orange.fr/divers/islamp.htm
http://bouquinsblog.blog4ever.com/blog/ ... ique_.html

Avatar du membre
Georges
Général de division Virtuel
Général de division Virtuel
Messages : 7078
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Status : Hors ligne

Re: Le carcan de la langue arabe

Message non lu par Georges »

spin a écrit :
mar. 3 mars 2020 20:25
Ce n'est pas une propriété de Wikipedia. N'importe quel ouvrage sérieux sur le régime de Mussolini dira la même chose. Et je persiste à dire qu'il ne faut pas dévaluer les termes "totalitaire" et "totalitarisme", parce qu'alors ils risquent de n'avoir bientôt plus aucune force face au vrai "troisième totalitarisme" qui nous pend au nez.
Pour moi, l'islam est le premier totalitarisme du monde et il a inspiré les tyrans d'Occident comme Hitler ou Staline
"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928

https://www.facebook.com/georges.hulot.18

Avatar du membre
marmhonie
Police Militaire Virtuel
Police Militaire Virtuel
Messages : 874
Enregistré le : dim. 29 janv. 2017 22:30
Status : Hors ligne

Re: Le carcan de la langue arabe

Message non lu par marmhonie »

Georges a écrit :
mer. 4 mars 2020 13:57
Pour moi, l'islam est le premier totalitarisme du monde et il a inspiré les tyrans d'Occident comme Hitler ou Staline
Attention à l'effet boumerang.
Nous accusons l'islam à bien des égards. Nous ne pouvons nous tromper.
Or Hitler ne s'est pas inspiré de l'islam, c'est l'islam qui va le garder en modèle. Depuis plus de 20 ans, "Mein Kampf", "Protocoles des sages de Sion" sont dans les trois meilleures ventes dans les pays musulmans. Première erreur historique dinc.

Seconde erreur, Staline ignorait l'islam. Il a suivi Lénine, l'inventeur des camps de concentration et d'expermination, bien avant les nazis. Seconde erreur.

Si besoin, je donne des références historiques. Je ne les mets pas directement car elles sont ignobles.
Le communisme athée a le plus tué au XX siècle. Loin derrière vient le nazisme. Loin derrière vient l'islam.

La différence de perspective vient que nazis et communistes cachaient leurs abominations. Les musulmans aiment au contraire le scandale.
Image
(on clique sur la signature)

Avatar du membre
Georges
Général de division Virtuel
Général de division Virtuel
Messages : 7078
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Status : Hors ligne

Re: Le carcan de la langue arabe

Message non lu par Georges »

Georges a écrit :
mer. 4 mars 2020 13:57
Pour moi, l'islam est le premier totalitarisme du monde et il a inspiré les tyrans d'Occident comme Hitler ou Staline
marmhonie a écrit :
mer. 4 mars 2020 20:15
Attention à l'effet boomerang.
Nous accusons l'islam à bien des égards. Nous ne pouvons nous tromper.
Or Hitler ne s'est pas inspiré de l'islam, c'est l'islam qui va le garder en modèle. Depuis plus de 20 ans, "Mein Kampf", "Protocoles des sages de Sion" sont dans les trois meilleures ventes dans les pays musulmans. Première erreur historique donc.

Seconde erreur, Staline ignorait l'islam. Il a suivi Lénine, l'inventeur des camps de concentration et d’extermination, bien avant les nazis. Seconde erreur.

Si besoin, je donne des références historiques. Je ne les mets pas directement car elles sont ignobles.
Le communisme athée a le plus tué au XX siècle. Loin derrière vient le nazisme. Loin derrière vient l'islam.

La différence de perspective vient que nazis et communistes cachaient leurs abominations. Les musulmans aiment au contraire le scandale.
Hitler à propos de l'islam Mohammed Amin al-Husseini passant en revue une unité de la 13e division de montagne de la Waffen SS Handschar (novembre 1943). Parmi les religions orientales, Hitler décrit les chefs religieux tels que « Confucius, Bouddha et Mahomet » en tant que fournisseurs de « nourriture spirituelle »39,40. Dans ce contexte, les liens d'Hitler avec Mohammed Amin al-Husseini, qui a exercé la fonction de grand mufti de Jérusalem jusqu'en 1937 - qui comprenaient son asile en 1941 avec le grade d'honneur d'un major-général de la SS et avait une « généalogie raciale respectable »- ont été interprétés par certains comme un signe de respect plutôt que comme une relation née de l'opportunisme politique. À partir de 1933, al-Husseini, qui avait lancé une campagne pour libérer les différentes parties de la région arabe du contrôle britannique et expulser les Juifs de l’Égypte et de la Palestine, a été impressionné par la politique de boycott juif que les nazis appliquaient en Allemagne et espérait qu'il pouvait utiliser les vues antisémites dont beaucoup dans la région arabe partageaient avec le régime d'Hitler afin de forger une alliance militaire stratégique qui l'aiderait à éliminer les Juifs de Palestine. En dépit des tentatives d'al-Husseini pour atteindre l'Allemagne, Hitler a refusé de former une telle alliance avec al-Husseini, craignant que cela affaiblisse les relations avec la Grande-Bretagne. Au cours de l'échec de 1936-1939 avec la révolte arabe en Palestine, Husseini et ses alliés ont saisi l'occasion de renforcer les relations avec l'Allemagne et appliqués la diffusion des coutumes et de la propagande nazie tout au long de leurs bastions en Palestine en signe de respect. En Égypte, les Frères musulmans devraient suivre l'exemple d'Al-Husseini. L'influence de Hitler se répandit bientôt dans toute la région mais ce ne fut qu'en 1937 que le gouvernement nazi accepta d'accorder à al-Husseini et aux Frères musulmans la demande d’aide financière et militaire réclamée. Le ministre nazi des armements et de la production de guerre Albert Speer a reconnu qu’en privé, Hitler considérait les Arabes comme une race inférieure et que la relation qu'il avait avec diverses personnalités musulmanes était plus politique que personnelle. Au cours d'une rencontre avec une délégation de personnalités arabes distingués, Hitler a appris la façon dont l'islam a motivé le califat omeyyade lors de la conquête islamique de la Gaule et en fut désormais convaincu que « le monde serait musulman aujourd'hui » si le régime arabe avait pris la France avec succès au cours de la bataille de Poiters, tout en suggérant à Speer que « finalement non les Arabes mais les Allemands auraient pu être à la tête de cet empire musulman. » Hitler a dit que les Allemands étaient devenus les héritiers de « une religion qui a voulu répandre la foi par l'épée et subjuguer toutes les nations à cette foi. Une telle croyance était parfaitement adaptée au tempérament allemand. » Selon Speer, Hitler a déclaré en privé : « La religion mahométane aurait été beaucoup plus compatible avec notre tempérament que le christianisme. Pourquoi fallait-il donc que le christianisme s’impose avec sa douceur et sa mollesse ? » De même, Hitler a dit : « Si Charles Martel n’avait été victorieux à Poitiers [...] nous aurions été en toute logique convertis à l’islam, ce culte qui glorifie l'héroïsme et qui ouvre le septième ciel au grand guerrier. Ensuite, les races germaniques auraient conquis le monde. » Publiquement, Hitler a tenu des propos mélioratifs sur la culture musulmane tels que : « Les peuples de l'Islam ont toujours été plus près de nous que la France, par exemple ».
"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928

https://www.facebook.com/georges.hulot.18

Avatar du membre
Georges
Général de division Virtuel
Général de division Virtuel
Messages : 7078
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Status : Hors ligne

Re: Le carcan de la langue arabe

Message non lu par Georges »

"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928

https://www.facebook.com/georges.hulot.18

Répondre