Le carcan de la langue arabe

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres subdivisions du forum - Exprimez vous et débattez entre vous - dans le respect de l'autre.
Avatar du membre
AliadArrakis
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1500
Enregistré le : dim. 7 déc. 2008 00:16
Status : Hors ligne

Re: Le carcan de la langue arabe

Message non lu par AliadArrakis »

Le breton n'a pas la même racine linguistique que le français. Mais tu as raison, il y a un certain impérialisme linguistique inhérent à toute grande civilisation.
Le mandarin en Chine, le français dans la franchophonie (comme la Wallonie) et autres colonies (et certaines ex-colonies), l'anglais dans le monde (entre-autres pour l'Irlande) etc.

D'un autre côté, ça facilite la communication.

Néanmoins, presque aucun pays ne parle une langue qui n'existe plus...sauf le Vatican.


"L'esprit est comme le bois et la pierre. C'est comme si quelqu'un peignait de sa propre main des dragons et des tigres, et s'effrayait à leur vue."
Traité de Bodhidharma, Mélanges I, L'esprit créateur

Avatar du membre
Georges
Général de division Virtuel
Général de division Virtuel
Messages : 7078
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Status : Hors ligne

Re: Le carcan de la langue arabe

Message non lu par Georges »

L' arabe du coran est une langue morte et pourtant sauf les Arabes chrétiens personne ne veut entendre
parler de sa modernisation parce qu' elle est sacrée et que l' on croit que ce sera la langue du paradis
Je l'ai lu une très bonne critique de la langue arabe contempraine faite par un Egyptien athée qui a choisi le français pour s'exprimer.
"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928

https://www.facebook.com/georges.hulot.18

Maried
Colonel Virtuel
Colonel Virtuel
Messages : 5882
Enregistré le : mer. 2 sept. 2009 15:19
Status : Hors ligne

Re: Le carcan de la langue arabe

Message non lu par Maried »

Comment ça la langue du coran est une langue morte ?
Pourquoi les gens achèteraient le coran en dvd s' ils ne le comprenaient pas ?
"Qui n'empêche pas le mal le favorise"
Cicéron
_________________________________________________
ImageImageImage
ImageImage

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21935
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Twitter : Paradis d'Allah au milieu des houris
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Le carcan de la langue arabe

Message non lu par yacoub »




Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21935
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Twitter : Paradis d'Allah au milieu des houris
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Le carcan de la langue arabe

Message non lu par yacoub »

le tribalisme, le racisme, le nationalisme ont été intensément développés par PBSL.

On ne compte pas les Nobles Hadiths qui exaltent d'abord les Qoreychites, puis les Mecquois ensuite les arabes.

"Aimez les arabes car je suis arabe, le coran est arabe, la langue du Paradis est l'arabe" a dit le Plus Noble des Messagers.

Celui qui se convertit à l'islam doit faire ses 5 prières par jour en arabe car Allah Puissant et Sage ne comprend que cette langue.

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21935
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Twitter : Paradis d'Allah au milieu des houris
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Le carcan de la langue arabe

Message non lu par yacoub »

Image

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21935
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Twitter : Paradis d'Allah au milieu des houris
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Le carcan de la langue arabe

Message non lu par yacoub »

Image

Avatar du membre
marmhonie
Police Militaire Virtuel
Police Militaire Virtuel
Messages : 874
Enregistré le : dim. 29 janv. 2017 22:30
Status : Hors ligne

Re: Le carcan de la langue arabe

Message non lu par marmhonie »

Jack Lang est un pédophile dénoncé par le ministre Luc Ferry. Quel beau modèle !
Lui et Bergé, le compagnon de la folle Yves Saint-Laurent ont consommé combien d'enfants pauvres contre un billet ?
Il y a des limites qu'on ne peut dépasser.
Source
Image
(on clique sur la signature)

Avatar du membre
Georges
Général de division Virtuel
Général de division Virtuel
Messages : 7078
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Status : Hors ligne

Re: Le carcan de la langue arabe

Message non lu par Georges »

yacoub a écrit :
mar. 25 févr. 2020 15:19
Image
Je ne vois pas l'image. Censuré peut être ?
"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928

https://www.facebook.com/georges.hulot.18

Avatar du membre
marmhonie
Police Militaire Virtuel
Police Militaire Virtuel
Messages : 874
Enregistré le : dim. 29 janv. 2017 22:30
Status : Hors ligne

Re: Le carcan de la langue arabe

Message non lu par marmhonie »

Image
(on clique sur la signature)

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21935
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Twitter : Paradis d'Allah au milieu des houris
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Le carcan de la langue arabe

Message non lu par yacoub »

Lang faisait l’apologie de l’islam et de la langue arabe, un simple constat sur l’escroquerie de la gauche qui est fascinée par le totalitarisme :

L’idée d’un islam qui nous est supérieur et auquel l’Occident serait redevable vient d’une nazi, son livre est une référence pour la gauche marxiste et et la gauche sociale démocrate qui se sont converties à l’utopie diversitaire et utilisent une immigration de masse de préférence musulmane pour reformater l’Occident mais aussi par les néolibéraux qui veulent un monde sans frontières et sans nations, et veulent détruire les communautés nationales.

Sigrid Hunke est une historienne des religions et écrivain allemande, spécialisée dans l'étude des religions, ainsi que théoricienne de l'universalisme unitarien.
Ayant adopté les idées nazies, elle a travaillé pour l'Ahnenerbe avant de se faire connaître pour ses ouvrages sur la civilisation islamique et sur le néopaganisme dont elle était partisane.

L'orientaliste allemande Sigrid Hunke (1913-1999) s'est rendue célèbre par un ouvrage paru en France en 1960, Le soleil d'Allah illumine l'Occident, où elle avance la thèse d'un monde occidental corrompu par le judéo-christianisme et qui ne doit sa science, sa civilisation et son art de vivre qu'au monde arabo-musulman. En particulier, rien du Moyen-Âge chrétien ne trouvait grâce à ses yeux, s'il n'avait une origine arabe ou musulmane, réelle ou - le plus souvent - supposée par elle. S. Hunke avait d'ailleurs tendance à fondre les éléments arabes et les éléments musulmans, et à attribuer ainsi à l'islam ce qui venait des arabes chrétiens, des sabéens ou des juifs. Son livre touffu défend la thèse d'un islam civilisateur, pionnier, au génie exceptionnel, auquel l'Occident devait tout, philosophie, mathématiques, science expérimentale, tolérance religieuse, etc.

L'ouvrage mériterait d'être étudié page par page tant il déforme les faits, ment par omission, extrapole sans justification et recourt au besoin à la tradition ésotérique. Mais il a été, et continue de l'être, comme le montre une rapide enquête menée sur Internet, un livre de référence qui façonne l'air du temps. Cet ouvrage, qui exalte la supériorité de l'islam sur le christianisme, est dû à une intellectuelle nazie.

A son origine se trouvent en effet les engagements politiques de Sigrid Hunke, qui adhéra au NSDAP le 1er mai 1937 et fut membre active de la section berlinoise de l'association national-socialiste des étudiants dès 1938. Elle suivit à la Humboldt-Université de Berlin les cours de Ludwig Ferdinand Clauss, théoricien racialiste influent et soutint une thèse sous sa direction en 1941, consacrée à l'influence de «modèles étrangers» sur l'homme allemand. A partir de 1940-1941, sa soeur Waltraud et elle participèrent activement aux activités de la Germanitischen Wissenschafteinsatz de la SS et S. Hunke obtint une bourse de l'Institut Ahnenerbe («Héritage des ancêtres»), fondé le 1er juillet 1935 par Heinrich Himmler et W. Darré, et placé sous le patronage des SS et du ministère de l'Agriculture. Bientôt membre de cet institut et collaboratrice de la revue Germanien, elle entretint d'amicale relation avec H. Himmler qui la mit en contact avec le grand mufti de Jérusalem, Al-Husseini, admirateur des nazis. L'Ahnenerbe se voulait un institut scientifique voué, entre autres, à la perpétuation de l'Allemagne éternelle, celle que concevait l'idéologie national-socialiste.

Animée par une violente hostilité envers le judéo-christianisme, qu'elle accusait d'avoir empoisonné l'Occident, elle a vu dans l'islam son antithèse absolue, alliant énergie martiale et raffinement civilisationnel. Dès lors, son livre devenait un ouvrage politique et non plus scientifique.

Après la guerre, Sigrid Hunke vécut à Bonn et se fit mondialement connaître par son oeuvre au titre éclatant. Elle fut alors admise au Conseil supérieur des affaires islamiques au Caire. Tout au long de sa vie, S. Hunke rejeta l'influence du christianisme, jugé artfremd («étranger à l'espèce allemande») et oriental. Dans la ligne de la pensée national-socialiste, elle prônait le retour aux valeurs de la Germanie païenne et à une identité européenne, à laquelle elle associait l'islam. Cette amie de Himmler, demeure par ses écrits, une figure de proue d'une certaine extrême-gauche.

La fable a séduit. De nos jours, toute une série de propositions non vérifiées, parfois assénées comme autant de vérités d'Évangiles, s'engouffrent dans la brèche et expriment la supériorité de la civilisation arabo-musulmane des Abbassides sur l'Europe chrétienne médiévale. Curieusement, la thèse est affirmée sans nuance, à une époque où on proclame l'égalité de chaque culture et de chaque civilisation .
Image

Avatar du membre
marmhonie
Police Militaire Virtuel
Police Militaire Virtuel
Messages : 874
Enregistré le : dim. 29 janv. 2017 22:30
Status : Hors ligne

Re: Le carcan de la langue arabe

Message non lu par marmhonie »

Jack Lang est un fossile qui n'est plus une référence. Avions-nous du totalitarisme en France avec les socialistes au pouvoir sous Mitterrand puis Hollande ? Certes non !
Il revient toujours avec la Droite. Macron y est, et nous avec. C'est plus du mépris que de la gouvernance incohérente.
Image
(on clique sur la signature)

Avatar du membre
spin
Adjudant-chef Virtuel
Adjudant-chef Virtuel
Messages : 1961
Enregistré le : jeu. 7 janv. 2010 13:51
Twitter : France, sud-est
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Le carcan de la langue arabe

Message non lu par spin »

marmhonie a écrit :
dim. 1 mars 2020 13:23
Jack Lang est un fossile qui n'est plus une référence. Avions-nous du totalitarisme en France avec les socialistes au pouvoir sous Mitterrand puis Hollande ? Certes non !
Il revient toujours avec la Droite. Macron y est, et nous avec. C'est plus du mépris que de la gouvernance incohérente.
"Totalitarisme", comme "religion" ou "secte", c'est un mot. Au départ, l'adjectif "totalitaire" ("totalitario" en VO) a été lancé par Giovanni Amendola, opposant au régime de Mussolini. Son but était de stigmatiser ce régime et sa prétention à tout régenter agressivement, très au-delà des missions et prérogatives d'un régime politique normal. Mussolini a repris le terme sans vergogne ("Una feroce voluntà totalitaria...") alors qu'Amendola était mort à Antibes des suites des coups reçus par les nervis fascistes.

Si on l'utilise pour tout et n'importe quoi il n'aura plus aucune utilité.
De quel droit refuserions-nous de faire usage du plus grand don de Dieu ? N'est-ce pas un formidable blasphème que de croire contre la raison ? (Vivekananda)
http://daruc.pagesperso-orange.fr/divers/islamp.htm
http://bouquinsblog.blog4ever.com/blog/ ... ique_.html

Avatar du membre
marmhonie
Police Militaire Virtuel
Police Militaire Virtuel
Messages : 874
Enregistré le : dim. 29 janv. 2017 22:30
Status : Hors ligne

Re: Le carcan de la langue arabe

Message non lu par marmhonie »

spin a écrit :
dim. 1 mars 2020 20:34
...l'adjectif "totalitaire" ("totalitario" en VO) a été lancé par Giovanni Amendola, opposant au régime de Mussolini. Son but était de stigmatiser ce régime et sa prétention à tout régenter agressivement, très au-delà des missions et prérogatives d'un régime politique normal. Mussolini a repris le terme sans vergogne ("Una feroce voluntà totalitaria...") alors qu'Amendola était mort à Antibes des suites des coups reçus par les nervis fascistes.

Si on l'utilise pour tout et n'importe quoi il n'aura plus aucune utilité.
Vous citez bien du wikipedia sans le signaler.
Il est important de recentrer sur le sujet : Le carcan de la langue arabe.
Image
(on clique sur la signature)

Avatar du membre
Georges
Général de division Virtuel
Général de division Virtuel
Messages : 7078
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Status : Hors ligne

Re: Le carcan de la langue arabe

Message non lu par Georges »

marmhonie a écrit :
dim. 1 mars 2020 13:23
Jack Lang est un fossile qui n'est plus une référence. Avions-nous du totalitarisme en France avec les socialistes au pouvoir sous Mitterrand puis Hollande ? Certes non !
Il revient toujours avec la Droite. Macron y est, et nous avec. C'est plus du mépris que de la gouvernance incohérente.
"Défendre la langue arabe" nous dit Jack Lang : oui mais...
"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928

https://www.facebook.com/georges.hulot.18

Répondre