Tous ensemble contre l´islam criminel

Les membres d'Islamla vous réservent un accueil chaleureux. Ils sont parfois critiques et sévères. A vous de vous défendre et de vous faire connaitre. Vous désirez vous absenter ou revenir sur le forum islamla ? rien de plus simple sur islamla. Demande de suppression de compte.
Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21935
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Twitter : Paradis d'Allah au milieu des houris
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Tous ensemble contre l´islam criminel

Message non lu par yacoub »

Image



Avatar du membre
marmhonie
Police Militaire Virtuel
Police Militaire Virtuel
Messages : 874
Enregistré le : dim. 29 janv. 2017 22:30
Status : Hors ligne

Re: Tous ensemble contre l´islam criminel

Message non lu par marmhonie »

Solidaire.
Sauf que l'islam est une fausse religion dénoncée rapidement par Jean de Damas vers la fin du 7e siècle. Les coranistes ont depuis inventé des textes ajoutés pour faire croire que Jean de Damas disait exactement le contraire. Par exemple le blog de Ren' est du négationnisme, falsifiant le texte de Jean de Damas pour faire l'éloge de Mahomet.

Et dites cela au Québec, vous vous faites censurer de suite. Yacoub et moi notamment savons de quoi il en retourne de citer les plus grands savants qui, tous, unanimement, dénoncent l'aspect criminel initial du mahométisme, avant qu'il ne devienne une fausse religion sous les califes (rois) arabes de Damas.
Image
(on clique sur la signature)

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21935
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Twitter : Paradis d'Allah au milieu des houris
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Tous ensemble contre l´islam criminel

Message non lu par yacoub »

Je suis même banni du forum des sceptiques du Québec qui est HS actuellement. Lécher des babouches mahométanes ne portent pas bonheur on dirait.

https://www.sceptiques.qc.ca/forum/

Avatar du membre
yacoub
Être-soi-meme
Être-soi-meme
Messages : 21935
Enregistré le : jeu. 10 nov. 2005 08:00
Twitter : Paradis d'Allah au milieu des houris
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Tous ensemble contre l´islam criminel

Message non lu par yacoub »

De la part de Kamel

Des islamistes ont décrété la fête du Mawlid Nabawi ‘’haram’’, une autre fatwa qui s’ajoute au palmarès des salafistes et les Islamistes intégristes et radicalistes de l’ex-parti du FIS, qui tentent avec n’importe quels moyens d’infiltrer les mosquées en Algérie pour imposer le wahhabisme.


Le ministre Aïssa s’insurge et appelle les Imams et tous les algériens à défendre la tradition algérienne de fêter la naissance du prophète pour consolider un islam algérien authentique. Ainsi, après plusieurs mois de guerre pour le contrôle des mosquées et des comités religieux et des associations, c’est au tour des fêtes religieuses d’être la cible des islamistes, qui décrètent le Mawlid Nabawi comme « Haram ». Le ministre des affaires religieuses Mohamed Aissa se trouvent une nouvelle fois dans un bras de fer face aux salafistes, qui se trouvent au sein d’organisations religieuses d’une grande importance, au sujet de la fête du Mawlid Nabawi qui est une tradition religieuse. Le ministre a ouvert le feu sur les salafistes dans une déclaration lors de l’inauguration de la nouvelle mosquée de Tebessa, « Larbi Tebessi » :«Celui qui veut empêcher la célébration du Mawlid Ennabaoui veut que les cœurs des jeunes se vident de l’amour du Prophète Mohamed (QSSSL), et qu’ils s’abreuvent de l’amour de Halloween ou de Noël !». «Ils veulent vider les cœurs de nos fils de l’amour du Prophète et empêcher à nos filles de mettre le khôl pour espérer apercevoir le Prophète lors de son anniversaire.» a-t-il ajouté. De son côté ,la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a adressé une instruction à l’ensemble des directeurs de wilaya leur enjoignant de célébrer le Mawlid Ennabaoui, prévu mardi prochain, à travers de riches programmes d’animation dans le respect des constantes nationales .


Source : https://www.algerie360.com/les-salafist ... wlid-haram


Les salafistes voudraient interdire la célébration du Mawlid. Les ingrats. Sans les faux hadiths (attribués mensongèrement au Prophète), ils n’auraient plus la moindre source à citer pour étayer leurs bouffonneries d’un autre âge.

http://apostats-de-lislam.xooit.org/t29 ... 255#p14205

Avatar du membre
marmhonie
Police Militaire Virtuel
Police Militaire Virtuel
Messages : 874
Enregistré le : dim. 29 janv. 2017 22:30
Status : Hors ligne

Re: Tous ensemble contre l´islam criminel

Message non lu par marmhonie »

Brûlez un Coran pour chaque personne tuée innocemment dans un attentat terrorisme islamiste

Image
Ne soyez pas choqués, le pays qui brûle en 2018 le plus de Corans arabes est l'Algérie, massacrée par la guerre civile de 1988 à 2000, plus de 300 000 algériens civils découpés en morceaux. Les charniers continuent de se découvrir en 2017 et la haine de Chadli et des Frères Musulmans, du FIS et du GIA, explose. Les algériens veulent leur démocratie, en finir avec leur maudite religion.

Aidons-les, je vous en prie. Libérons les femmes de leur ancien état de "mineure à vie" au nom du Coran, et aidons-les à vivre en liberté et égalité.

Image

On ne peut pas réformer ni l'Islam, ni le stalinime, ni le nazisme. C'est tout pareil. Il faut en finir une bonne fois pour toutes.
Image
(on clique sur la signature)

Avatar du membre
Georges
Général de division Virtuel
Général de division Virtuel
Messages : 7078
Enregistré le : lun. 1 mai 2006 08:00
Status : Hors ligne

Re: Tous ensemble contre l´islam criminel

Message non lu par Georges »

La grande conférence islamique à Al Azhar confirme : il n’y aura pas de réforme de l’islam

25 Fév 2020DorothéeIslam, Textes fondamentaux sur l'Islam
La grande conférence islamique à Al Azhar confirme : il n’y aura pas de réforme de l’islam
Image
islamic-conference-on-reform-upholds-radicalism/

La grande conférence islamique sur la réforme confirme le radicalisme

En grande partie inconnue et non signalée en Occident, une grande conférence de deux jours a récemment été organisée par l’Université Al Azhar en Égypte et à laquelle ont assisté les principaux religieux et politiciens de 46 pays du 27 au 28 janvier. Intitulée «Renouveau dans la pensée islamique», c’est actuellement la réponse la plus significative aux appels à la réforme du président égyptien Sissi, qu’il a lancés de force le 1er janvier 2015.

.

La conférence s’est concentrée sur les sujets les plus urgents affectant le monde islamique – et dans certains cas non islamique -, y compris les droits des femmes, le gouvernement et la société, et bien sûr la question de la « radicalisation » et l’émergence de groupes terroristes djihadistes tels que le groupe islamique. État, etc.

.

J’ai regardé beaucoup de panels avec beaucoup d’intérêt, et dans les semaines à venir j’espère faire des remarques sur certains d’entre eux, mais pour l’instant je souhaite discuter de ce qui peut être appris des remarques de clôture du Grand Imam d’Al Azhar (et du Pape Le bon ami de François ), Cheikh Ahmed al-Tayeb.

Premièrement, en accord consensuel avec les autres clercs présents, il a fermé la porte à la possibilité d’une réforme sur un grand nombre de questions: « Le renouvellement », a-t-il annoncé, « n’est en aucun cas possible concernant les textes qui sont irréfutables dans leur certitude et la stabilité; quant aux textes qui ne sont pas entièrement crédibles, ils sont soumis à l’ ijtihad [réinterprétation, notamment en fonction de l’évolution des circonstances]. »

.

En clair, les enseignements de ces textes islamiques qui sont jugés tout à fait fiables – le plus important d’entre eux, le Coran ainsi que certains hadiths, y compris, selon le sunnisme dominant, les neuf volumes de Sahih Bukhari – ne sont sujets à aucun changement; seuls ces textes islamiques secondaires, y compris de nombreux autres volumes de hadiths, la sira (biographie de Mahomet) et d’autres œuvres de l’histoire, sont ouverts au débat.

Le problème, bien sûr, est que certains – beaucoup – des pires enseignements qui affligent les mondes islamique et non islamique dérivent directement de ces textes jugés entièrement fiables. Le Coran, par exemple, autorise très clairement l’esclavage sexuel de femmes non musulmanes, le passage à tabac de sa femme et, bien sûr, la polygamie; le Coran appelle les musulmans à avoir de la haine pour et quand cela convient à la guerre contre les non-musulmans – simplement parce qu’ils sont non-musulmans.

La «tension» qui en résulte entre essayer de «renouveler la pensée islamique», tout en ne traitant pas certains textes et enseignements, peut être vue dans les remarques finales de Tayeb sur la question du djihad :

Le Jihad en islam n’est pas synonyme de combat; au contraire, les combats pratiqués par le prophète Mahomet et ses compagnons sont l’un de ses types; et c’est pour parer à l’agression des agresseurs contre les musulmans, au lieu de tuer ceux qui commettent des infractions en matière de religion, comme le prétendent les extrémistes. La règle établie de la charia dans l’islam interdit l’antagonisme pour ceux qui s’opposent à la religion. Les combattre est interdit – tant qu’ils ne combattent pas les musulmans.

.

Si seulement c’était vrai! le monde se serait développé d’une manière radicalement différente. Mais hélas, les paroles d’al-Tayeb contredisent à la fois plus d’un millénaire de théologie islamique – y compris telle qu’elle est codifiée dans ces textes «incontestés» – et l’histoire islamique:

Commençant par Muhammad – dont les guerres ultérieures n’étaient guère défensives mais plutôt des raids destinés à se responsabiliser et à s’agrandir lui-même et ses partisans sur les non-musulmans – et sous les premiers califes «justes» et pratiquement tous les sultans et dirigeants suivants, le djihad consistait à «inviter» le voisin les non-musulmans à embrasser l’islam ou à tout le moins à se soumettre à son autorité politique (en tant que dhimmis de seconde classe); si les non-musulmans refusaient, comme ils le faisaient presque toujours, s’ils insistaient pour maintenir leur propre identité religieuse et leur liberté contre l’islam, alors le djihad était proclamé, les terres des non-musulmans étaient envahies, et les conséquences ressemblaient à un cadre d’ISIS, avec des pyramides de têtes, des églises brûlées et d’autres temples de culte, et des marchés d’esclaves de femmes et d’enfants jonchant le paysage.

Cela a duré près de 14 siècles . Il suffit de regarder une carte du monde musulman aujourd’hui et de se rendre compte que la grande majorité de celui-ci – tout le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord, la Turquie, l’Asie centrale, jusqu’à l’est du Pakistan et plus loin – a été prise par une violente conquête dans le nom du jihad. Chaque enfant musulman apprend cela à l’école primaire; c’est une source de grande fierté et de validation.

Bref, certains de ces textes qui sont jugés trop sacro – saint pour « renouvellement » ou réinterprétation font des choses enseigner problématique; et les renouvellements construits sur des mensonges – comme l’affirmation absurde que le djihad était et est toujours défensif et pour la protection des musulmans, jamais offensant et pour la propagation de l’islam – ne trouveront jamais racine et grandiront.

Tel est, en résumé, le problème de la conférence internationale tant vantée récemment organisée par l’Université Al Azhar à la demande du président Sissi. Bien que beaucoup de discussions encourageantes et progressistes aient été faites, malheureusement, une grande partie de celles-ci doivent nécessairement être reléguées au seul domaine de cette discussion.
Raymond Ibrahim
"La où l'islam passe, la civilisation trépasse" Ibn Khaldoun
"l' islam est une loi pour les pourceaux" Ibn Roshd
"Je suis le prophète du carnage. Je suis le rieur sanglant" Mahomet
"le paradis est à l' ombre des épées" Mahomet
Les peuples non civilisés sont condamnés à rester dans la dépendance de ceux qui le sont.
Et la civilisation, c'est l'Occident, le Monde Moderne, dont la Turquie doit faire partie si elle veut survivre.
Mustafa Kemal, discours de 1928

https://www.facebook.com/georges.hulot.18

Répondre